Comment augmenter son métabolisme pour bruler du gras

Comment augmenter son métabolisme pour bruler du gras ? Peut-être que le mot métabolisme te dit quelque chose…

Si tu as envie d’en finir une bonne fois pour toutes et dire en revoir aux graisses qui ne veulent pas partir je t’invite à lire cet article jusqu’à la fin.

Dans cet article, je vais t’expliquer comment tu vas pouvoir augmenter ton métabolisme pour bruler du gras et enfin avoir un corps dont tu seras fière. 

Comment augmenter son métabolisme pour bruler du gras ?

 

 

Le métabolisme c’est quoi ? 

Pour faire simple, le métabolisme permet à ton corps de fonctionner correctement.

C’est ce qui te permet de respirer, de marcher, courir ou encore c’est ce qui te permet de digérer tous les aliments ou tu faire fonctionner les fonctions vitales comme le coeur les poumons le cerveau, etc.

Plus ton métabolisme va tourner vite et plus tu pourras bruler du gras. Au contraire plus ton métabolisme ralentira et moins il brulera de gras.

Il faut savoir que le métabolisme va piocher dans tes réserves de sucre ou de graisse pour faire fonctionner ton organisme. Plus ton métabolisme tournera au gras et plus tu perdras du poids.

Pour savoir comment faire, tourner son métabolisme au gras clique ici. 

En résumé, ton métabolisme te permet de faire tourner la machine. Ce sont les chevaux de ton moteur en quelque sorte. 

 

 

Pourquoi notre métabolisme risque de baisser à force de faire des régimes restrictifs 

Il faut savoir une chose qui est très importante. Le corps a tendance à s’adapter, mais il ne le fait pas de suite. Il lui faut un certain temps.

Lorsque tu fais des régimes restrictifs ton corps ne s’adapte pas tout de suite du coup tu perds du poids et tu es contente…

Le problème c’est que le corps va finir par s’adapter à cette restriction alimentaire si elle dure trop longtemps… Lorsque le corps va s’adapter, il va tout simplement se mettre en mode famine.

Et lorsque le corps se met en mode famine, c’est le métabolisme qui prend une claque. C’est à ce moment-là qu’il baisse et du coup le corps se remet en mode stockage.

L’une des conditions pour que le corps brule du gras c’est d’avoir un métabolisme élevé. Mais si le corps est en mode famine à cause de la restriction alimentaire, il fait des économies d’énergie pour assurer les fonctions vitales de l’organisme.

 

 

À partir de 20 ans, le métabolisme baisse si l’on ne fait rien

Il faut aussi savoir autre chose qui est très important. Après 20 ans le métabolisme a tendance à ralentir.

C’est ce qui explique que beaucoup de personnes qui mangeaient n’importe quoi durant leurs enfances et leurs vies de jeunes adultes ne prenaient pas un gramme de gras…

Mais lorsqu’on les retrouve à 30 ans on se rend compte qu’ils ont pris pas mal de kilos de gras en trop…

J’ai moi-même fait partie de ces cas-là et je n’ai pas attendu jusqu’à mes 30 ans pour me rendre compte que quelque chose n’allait pas. 

Peut être que tu te dis non c’est trop tard, car j’ai 35 ans ou 40 ans voir même 60 ans ou plus … En réalité non il n’est pas trop tard, pour booster son métabolisme quelque soit son âge.

D’ailleurs; c’est le sujet de l’article du jour. Dans les lignes qui vont suivre, je vais t’expliquer comment toi qui lis cet article tu vas pouvoir booster ton métabolisme pour bruler du gras.

 

 

Les étapes pour booster ton métabolisme et bruler du gras 

 

1/ le jeune intermittent 

La première étape va consister à sauter le petit-déjeuner. De nombreuses études ont démontré que lorsqu’on ne s’alimentait pas pendant une longue période le métabolisme augmentait naturellement.

Pas d’inquiétude, il te suffit juste de sauter le petit-déjeuner pour profiter de ces bénéfices.

Il faut aussi savoir que si tu pratiques régulièrement le jeune intermittent, tu vas entrainer ton corps à tourner davantage au gras. Tu fais donc d’une pierre deux coups.

Je t’invite à pratiquer ce mode de vie alimentaire en allant doucement. L’idée est de repousser doucement chaque jour le petit-déjeuner pour réussir au bout de quelques jours ou de quelques semaines à manger ton premier repas à 12h00.

 

2/ le renforcement musculaire ou la musculation 

C’est l’une des activités physiques les plus efficaces pour réussir augmenter son métabolisme. Les muscles consomment énormément d’énergie.

Si tu les renforces et les développes, tu vas automatiquement booster ton métabolisme. Tu as deux options, le renforcement musculaire à poids de corps, et la musculation en salle avec charge.

Si tu n’as pas trop le temps, tu peux faire du renforcement musculaire sans matériel, ce sera efficace. Maintenant si tu as du temps de disponible tu peux aussi aller en salle de sport, les avantages sont nombreux.

Tu ne seras pas seul et tu devras payer un abonnement dans une salle ce qui te permettra d’être engagé et de ne pas te trouver des excuses pour ne pas aller faire ta musculation.

Après cela dépend des gens et des caractères. Pour ma part je n’ai pas besoin d’aller en salle pour être motivé je fais les séances part moi même en renforcement musculaire chez moi.

 

3/ une alimentation riche en légumes et protéine 

Certains aliments vont augmenter ta dépense journalière. Il faut savoir que par exemple les viandes sont plus difficiles à digérer, ce qui va pousser le corps à fournir plus d’énergie.

L’idée n’est pas de manger 1 kg de steak tous les jours pas du tout. Il ne faut pas délirer dans les quantités de protéines, car sinon cela mettrait en danger les reins, etc.

L’idée n’est pas non plus de supprimer les protéines. Non, l’objectif va être de les consommer avec des légumes et de bien s’hydrater. 

Et surtout de ne pas diaboliser les protéines. Ont on a besoin, pour la reconstruction des tissus musculaires et pour faire augmenter le métabolisme durant la digestion.

Il existe aussi d’autres aliments comme les haricots verts qui vont aussi augmenter l’effort de digestion ce qui va augmenter le métabolisme.

 

4/ la séance de sport magique

Alors quelle est cette séance de sport magique ? C’est une séance facile qui est accessible à tous, et qui va permettre de booster de manière considérable ton métabolisme.

Il te suffit de t’échauffer pendant 15 à 20 minutes progressivement. Ensuite, tu devras réaliser des sprints à fond de 10 secondes pas plus, suivi d’une récupération en trottinant de 3 minutes.

Ce genre de séances ont été testées sur des athlètes au Canada et les résultats ont été impressionnants. Faire une séance de 30 minutes en alternant sprint très court et période de récupération active de 3 minutes équivaut à un footing de 2h30 ! 

Sachant que ce genre de séance va déclencher un mécanisme très intéressant qui est l’after burn effect. Ce mécanisme va te permettre de booster le métabolisme pendant 48h après ta séance de sport pour bruler davantage de gras.

 

5 / la récupération 

Il faut savoir que la récupération est plus importante que les séances de sport que tu vas réaliser pour booster ton métabolisme.

Le but est d’améliorer sur le long terme tes capacités physiques. Plus tes réserves énergétiques et tes muscles vont se développer et plus ton métabolisme va aussi augmenter.

C’est pendant la période de récupération que le corps va se régénérer et surcompenser. Il ne faut donc surtout pas faire du sport tous les jours.

L’idée c’est de faire du sport 3 fois par semaine cela suffit largement. Surtout, n’oublie pas que trop s’entrainer risque de provoquer des blessures et les blessures vont t’empêcher de faire du sport.

Et si tu ne fais pas de sport, ton métabolisme va ralentir.

 

 

En conclusion 

C’est la fin de cet article intitulé comment augmenter son métabolisme pour bruler du gras. J’espère que cet article t’aura donné toutes les informations pour que tu puisses booster ton métabolisme.

Normalement si tu suis toutes les étapes que j’ai décrites il ne devrait pas y avoir de soucis. Avant de partir j’ai un cadeau pour toi, c’est une liste de 15 recettes brules graisses. Pour y avoir accès, clique ici. 

On se retrouve pour un prochain article salut.

 Crédit photo : 5132824

 


AVERTISSEMENT : les personnes souffrant de pathologies (hypertension, hypercholestérolémie, problèmes cardiaques, diabète, etc…) 
il est « indispensable » de consulter son médecin avant de commencer un nouveau mode de vie alimentaire